Des séquences visuelles; mais pourquoi??

Des séquences visuelles; mais pourquoi?? 

Par : Mélanie Deveault, Directrice, Consultante TSA & Troubles du langage 

Mais pourquoi je mettrais des séquences visuelles à la maison ou à la garderie, si les enfants suivent ce qu’on leur demande?? Bonne question! et bien l’objectif d’une séquence visuelle est d’autonomiser un comportement. Rendre autonome et fonctionnelle implique que l’individu puisse apprendre à gérer les étapes une à la fois et seul. 

Le principe d’enseignement des comportements autonomes est simple, mais une seule règle s’impose : aucune incitation verbale ne doit être donnéeEncore un pourquoi!! Parce que si l’on souhaite que le processus cognitif s’accomplisse, il faut lui permettre de croire qu’il le fait seul. Donc, les incitations (aides) que vous utilisez doivent absolument être non-verbales (voir tableau ci-bas). De cette façon, le cerveau peut créer des processus, intégrer la séquence graduellement et se l’approprier.  

Exemple d’incitations non-verbales 
Gestuelle (ex. pointer l’image où l’enfant est rendu sur la séquence) 
Physique complète ou partiel (ex. rediriger physiquement, toucher le bras pour inciter au déplacement,…etc. 
Démonstration (ex. faire nous-mêmes l’action à produire,…etc.) 

Sur le plan fonctionnel, il n’est pas très réaliste qu’un enfant, adolescent ou même un adulte se fasse dicter les règles tout au cours de la journée sur des comportements de routine. Ce concept pourrait se comparer à votre patron qui vous poursuit tout au cours de votre journée de travail pour vous indiquer chacune de vos tâches. Comment vous sentiriez-vous à la fin de la journée? Vous avez la réponse; certains enfants peuvent développer des comportements inappropriés incluant de l’opposition car ils se sentent oppressés, bousculés. 

Mais je ne souhaite pas que mon enfant devienne un petit robot qui suit des séquences visuelles… et vous avez bien raison! C’est pour cette raison qu’une fois la séquence acquise pour un comportement souhaité, il faut planifier l’estompage de celle-ci. Un comportement bien automatisé ne nécessite plus de repère, car il devient partie intégrante de la routine quotidienne. On le fait sans même sans apercevoir, on se l’ait approprié. Réfléchissez-vous encore chaque fois que vous vous lavez les mains au comment vous accomplissez chacune des étapes?? 

Quoi utilisez? Et bien vous devez trouver un format qui est significatif pour l’apprenant. Une séquence peut se faire avec des objets de rappel, des photos de l’action à produire, des pictogrammes, des bonhommes allumettes, des mots écrits…etc. L’objectif n’est pas que se soit beau, mais bien que se soit fonctionnel le temps de l’enseignement….ensuite nous le retirerons.  

Finalement, les implications de ce concept d’utilisation de séquence visuelle dans le quotidien, ont bien un réel impact. Votre élève n’aura pas l’air étrange non plus. Dans la majorité des milieux de garde et au palier scolaire de premier cycle, on présente, en général, une séquence des activités à venir durant la journée. Et vous, vous utilisez aussi un agenda, ou des listes à cocher pour ne rien oublier? En priorisant l’utilisation de rappel visuel ou séquence visuelle pour les comportements d’autonomie, vous permettez l’anticipation de ce qui est à venir. Par le fait même vous contribuez au bien être de l’enfant en diminuant les comportements inappropriés ainsi qu’en diminuant le taux d’anxiété relié à une tâche perçue comme difficile. Les apprenants vivent des succès plus rapidement et ce en diminuant le taux d’opposition potentiel 😉 Imaginez tout le temps de qualité que vous vous octroyez à moyen terme; vous y avez bien droit. 

Idées de séquences visuelles (pour les comportements d’autonomie) 
Séquence de jeux seuls (enseignement à passer d’un jeu à l’autre sans l’apport de l’adulte) 
Séquence pour la routine du matin (ex. je m’habille, je mange, je brosse mes dents,…etc.) 
Séquence de tâches participatives (ex. je nettoie mon espace, je range mon assiette,…etc.) 

**Certains comportements peuvent être façonnés plus spécifiquement